..

Si vous êtes comme moi et que vous n’êtes pas amoureux de ski, de patin ou de raquettes, vos entraînements sont probablement confinés à l’intérieur durant la période hivernale. Durant cette saison où déjà, nous courons après les quelques rares rayons de soleil, il est dommage de se priver de la pratique d’activités physiques extérieures par manque d’intérêt pour les activités « traditionnelles ».

Ayant eu la chance d’offrir de nombreux entraînements extérieurs pendant l’hiver, et ce, depuis de nombreuses années, j’ai eu la chance d’expérimenter plusieurs manières de bouger autrement durant la saison froide. J’espère que ces quelques idées sauront susciter votre intérêt et qui sait, peut-être contribueront-elles à vous faire apprécier encore plus cette magnifique saison!

 

Notre amie la pelle

Malgré son caractère répétitif et franchement assez peu motivant, qui tient principalement du fait que cette activité est perçue comme une obligation, on ne peut nier que le pelletage de neige est une excellente activité physique.

Ainsi, en plus de pelleter votre balcon, pourquoi ne pas pelleter votre propre espace d’entraînement? Il vous suffit de creuser une superficie d’environ la grandeur d’un lit double en vous assurant d’avoir un sol plat et ferme.

 

 

Si vous commencez ce projet dès les premières neiges, le déblayage et l’entretien régulier de votre espace constitueront un excellent échauffement. Par contre, si vous entamez ce projet alors que votre terrain est couvert d’une importante couche de neige, eh bien prenez votre temps, allez-y par petites bouchées… et savourez les bénéfices d’un véritable entraînement cardiovasculaire et musculaire! Une fois que vous aurez déblayé votre « gym extérieur », vous aurez l’espace parfait pour vous faire des petits circuits d’entraînement.

Voici un exemple de circuit simple, mais très efficace, qui alterne des exercices musculaires et cardiovasculaires:

 

 

En plus de vous servir de zone d’entraînement extérieur personnalisé, si vous avez de jeunes enfants, cet espace pourra aussi être utilisé comme phare de neige !

Évitez les blessures

Il est toutefois bon de se rappeler que le pelletage demande une attention particulière afin d’éviter les blessures. De multiples articles abordent le sujet. Je vous propose l’ARTICLE SUIVANT, qui nous propose quelques astuces pour éviter de se blesser en pelletant.

Jouer avec la neige

 

 

 

 

Avez-vous déjà fait une course de boule de neige? Cette petite compétition amicale exige de franchir une distance le plus rapidement possible tout en poussant une boule de neige. Quoique cette activité demande une neige collante, elle constitue un exercice cardiovasculaire et musculaire très amusant, mais surtout extrêmement efficace, à faire en famille ou entre amis. Après la course, il est possible d’utiliser votre énorme boule de neige pour exécuter certains exercices en appuis, par exemple pour faire des push-ups, des extensions des coudes (dips) ou encore des planches abdominales.

Une boule de neige peut aussi être une alliée d’entraînement afin d’ajouter du poids lors de l’exécution de plusieurs exercices tels les squats, les soulevés de terre ou les fentes… Bref, elle peut être utilisée au même titre qu’un ballon lesté… tant qu’on ne la lance pas!
Finalement, à la fin de l’entraînement, pourquoi ne pas construire un bonhomme de neige pour se récompenser?

 

Tout ce qui glisse

Les traîneaux sont également d’excellents partenaires d’entraînement cardiovasculaire. Je parle évidemment de tirer le traîneau en tant que charge, et non de l’utiliser pour le simple plaisir de glisser – quoique de remonter la pente à pied constitue aussi un excellent exercice! Tirez une charge en avançant, en reculant ou avec des pas de côté permet de varier l’exercice. Évidemment, si vous êtes seul(e), l’effort n’est pas très grand. Dans un tel cas, je vous suggère d’utiliser un sac de sable ou de sel sur le traîneau pour ajouter du poids. Par contre, c’est beaucoup plus amusant à deux! Avec un enfant, ce moment d’exercice deviendra un moment de pur bonheur pour lui. Avec un adulte, la personne qui se fait tirer n’est pas obligatoirement en pause. Selon le type de traîneau, il est possible pour cette personne d’adopter différentes postures de stabilisation, comme par exemple s’asseoir en « V », ou en se positionnant à quatre pattes. Vous constaterez rapidement que ça représente tout un défi!

 

Le roi de la montagne

Finalement, plusieurs emplacements informels de dépôt de neige procurent l’accès à de superbes montagnes d’escalade. Évidemment, la prudence est de mise! Choisissez des montagnes de neige qui se situent dans des endroits sécuritaires (ex. : un stationnement d’entreprise peu achalandé ou un parc loin des grandes rues). Il n’est pas nécessaire de jouer au roi de la montagne, en fait ce jeu peut même s’avérer dangereux à cause des risques de chutes. Quelques montées et descentes suffiront pour que vous ressentiez les efforts et les bienfaits cardiovasculaires et musculaires que cette activité implique.

Alors, plus d’excuses pour s’encabaner! L’hiver, on s’entraîne dehors!

 

Sèverine est titulaire d’un doctorat en science de l’activité physique et effectue des recherches sur la motivation. Elle est kinésiologue depuis plus de 15 ans et est passionnée d’entrainement fonctionnel et de posture. Elle adore l’idée d’intégration créative de l’activité physique et s’y applique en étant constamment à l’affût de nouvelles idées pour développer le plaisir de bouger.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Tous droits réservés 2015 // Coeur à l'ouvrage inc.